DPE : tout savoir sur le diagnostic de performance énergétique

Avant de mettre en location ou de vendre un logement, le propriétaire est tenu de réaliser un diagnostic de performance énergétique, plus connu sous le sigle DPE. Le résultat est valable pendant 10 ans et les détails doivent être remis au locataire ou à l’acquéreur au moment de la signature de l’acte authentique (bail de location ou contrat de vente).

DPE : c’est quoi au juste ?

Le DPE permet d’évaluer la performance énergétique actuelle d’un bâtiment, mais aussi la consommation et l’émission de gaz à effet de serre. La prestation doit être réalisée par un professionnel certifié avant la vente ou la mise en location du bien immobilier. A la fin du diagnostic, il remet un document que le propriétaire doit annexer dans le dossier de diagnostic immobilier. Le résultat doit d’ailleurs figurer sur toutes les annonces immobilières publiées, mentionnant l’étiquette énergétique, évoluant de A (la moins énergivore) à G (la plus gourmande). Si vous souhaitez rendre votre résidence plus économique, vous pouvez faire votre choix dans la gamme des solutions de hxperience.com. L’étiquette climat par contre indique l’émission de gaz à effet de serre, allant de A à G également.

Attention ! La production énergétique d’un logement peut fortement varier selon le niveau d’isolation, la surface d’habitation et l’orientation.

Quel professionnel contacter pour réaliser un DPE ?

Le diagnostic de performance énergétique doit être confié à un professionnel indépendant et certifié, disposant d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Pour en trouver, vous pouvez faire des recherches en ligne.

Après la visite, le diagnostiqueur remet le résultat du diagnostic au propriétaire, mais également une liste de conseils pour réaliser des économies d’énergie et des travaux à entreprendre pour améliorer la performance énergétique du bâtiment. Certes, ces travaux ont un coût. Toutefois, un bâtiment ayant une bonne étiquette énergétique est plus facile à vendre et à louer. C’est également un bon moyen pour valoriser le logement et un bon argument pour pratiquer un coût de vente ou un loyer plus élevé. Il faut noter que ces recommandations ne sont pas obligatoires.

DPE : qui paie les charges ?

Le DPE est à la charge du propriétaire actuel. En revanche, dans le cadre d’une construction neuve, c’est le maître d’ouvrage qui prend en main les dépenses. En tout cas, le coût d’un diagnostic de performance énergétique n’est pas encadré et peut varier du simple au triple. De ce fait, il vaut mieux solliciter plusieurs devis avant de prendre un engagement pour trouver le meilleur rapport qualité-prix.

Le bâtiment intelligent, clé de la transition énergétique
L’efficacité énergétique en entreprise : quels enjeux